Archives du mot-clef Thierry Delbos

Meeting CNR-RUE du 7 février 2015

.0-Grande-CNR-RUE

par Thierry DELBOS, signataire de l’appel à la création du CNR RUE

Dès l’acte unique de 1986 la construction européenne imposa son choix d’économie ultralibérale; Maastricht en 1992 confirma le caractère fédéraliste jusque-là dissimulé aux peuples, Lisbonne en 2007 sa nature anti démocratique. Il est clair que les USA sont à la fois maître d’œuvre et maître d’ouvrage  de cette construction initiée dès 1945 pour fixer les nations européennes dans un glacis atlantiste dont le parachèvement est le TAFTA !

Mon engagement contre cette construction européenne est de longue date. Conforme en ce sens à mon engagement politique guidé depuis toujours par deux grands esprits, patriotes, courageux, intègres  et visionnaires, je veux bien entendu parler de Jean Jaurès et du Général De Gaulle. On peut me classer dans la catégorie des « gaullistes sociaux ».

1-Retour sur l’élection européenne du 25 mai 2014

« L’abstention est en recul, c’est une victoire pour l’UE ! » ainsi titrait BFTV au soir de l’élection.

Certes l’abstention était en recul de 3 points par rapport à 2009, on pouvait donc en déduire « à chaud » que la campagne de boycott avait été un échec …mais certainement pas un signe d’un retour en grâce de la construction européenne !

Alors comment expliquer ce fléchissement ? Lire la suite

Voeux 2015!

Présenter ses vœux de nouvel an reste une sympathique tradition.

Je souhaite que nous retrouvions la volonté d’agir, et surtout d’agir ensemble!

Pour sortir de cette résignation dans laquelle nous maintiennent les élites auto-proclamées à savoir que « notre influence sur le cours des évènements est irrémédiablement limitée », il faut d’abord que nous arrêtions de nous en remettre au destin « en espérant que » ou « en comptant sur les autres »!  

Les français doivent reprendre confiance dans leur pouvoir collectif à changer les choses car la Politique c’est l’affaire de tous! De grands défis nous attendent car notre pays se trouve dans un état de délabrement social et moral indescriptible.

En cette année 2015 stop à la résignation, vive le réveil de la conscience politique!

Thierry Delbos

Moyen Orient:du chaos constructif au choc des civilisations?

Brzezinski

La stratégie du « chaos constructif » élaboré par Zbigniew Brzeziński pour remodeler un grand Moyen Orient (partition de la Libye, de l’Irak et de la Syrie) offrant à Israël la suprématie militaire régionale tout en garantissant aux EU un accès et  un contrôle des réserves gazières et pétrolifères de la région, risque-t-elle de nous conduire au « choc des civilisations » théorisé par Huntington ?

Huntington

Les puissances de l’axe atlanto-qataro-sioniste, France en tête, après avoir orchestré la déstabilisation de la Syrie de l’intérieur par une classique « révolution de couleur » n’ont pas pu reproduire les conditions d’une intervention militaire directe comme en Libye pour faire tomber Bachar al Assad et le régime, la Russie et la Chine s’étant opposées à toute résolution violant la souveraineté du territoire syrie.

Ne pouvant donc intervenir directement,  l’opposition syrienne et son ASL n’étant que des constructions médiatiques, il leur a fallu perpétrer cette agression extérieure par forces interposées, les impérialistes ont réutilisé le fondamentalisme religieux pour tenter de transformer une pseudo révolution démocratique en guerre de religion : Bachar étant chiite, les chiites étant en minoritaires face aux sunnites la partie serait vite enlevée ! C’était sans compter sur le sentiment nationaliste syrien forgé  au cours de la jeune histoire de la République Arabe Syrienne dans ses luttes pour son indépendance, notamment contre la France, bien plus fort que le sentiment d’appartenance à une obédience sunnite ou chiite!

En encourageant, finançant et armant les salafistes sunnites pour mener sous couvert de « printemps arabe » le djihad en Syrie, les impérialistes ont ouvert la boite de Pandore : ils comprennent un peu tard que les monstres qu’ils ont créés leur échappent totalement. Et que la menace que représentent les Dayesh, Jabat Al Nosra et autres Al Qaida ne se limitera pas au Moyen Orient. Il est instructif à ce titre de lire les ouvrages de Jean-Loup Izambert (Crimes sans châtiments) et Samuel Laurent (Al Qaida en France) pour comprendre l’instrumentalisation des intégristes salafistes et leur objectif politique.

Il est à craindre en effet, à la faveur des situations crées en Libye, Syrie, lrak, Gaza, qu’un vaste mouvement de soutien à cette mouvance salafiste se soit opéré à travers le monde. Il est question de plus de 80 nationalités alimentant les rangs des combattants de l’EIIL en Syrie et en Irak, chaque jour apportant un flux grossissant de nouveaux volontaires pour le djihad, composés par de  jeunes hommes et femmes musulmans.

Mais suite au retournement des « impérialistes », difficile de prédire si l’engouement actuel va se tarir ou bien se développer et s’étendre ? On ne peut que constater que les intégristes salafistes se développent en Afrique du Nord et de l’Est, et que la théorie d’Huntington du « choc des civilisations » ayant la religion et la culture comme lignes de fracture devient une prophétie auto réalisatrice.

Thierry Delbos