Archives du mot-clef FdG

Rappel: les travailleurs de France sont contre l’UE et l’euro!

BRISONS LES CHAINES DE L UNION EUROPEENNE

 par http://www.initiative-communiste.fr/

Ici est rappelé un sondage pas inintéressant de l’IFOP pour le Figaro sur l’opinion des français vis-à-vis de l’UE et de l’Euro. A prendre avec les précautions d’usage, vu que l’IFOP appartient à L Parisot du Medef, que le directeur du service des sondages politiques est un proche du FN (frère de F Philippot) et au vu des questions posées de façon biaisées (comme toujours).

Néanmoins, il est possible de tirer quelques enseignements utiles. Voici quelques résultats généraux et la façon dont ils se déclinent selon les catégories sociales et politiques.

http://www.ifop.com/media/poll/1978-1-study_file.pdf

Premier enseignement, à ceux qui nous parle de peuple européens en formation, il convient de noter que ce n’est pas une réalité à l’heure actuelle. L’échelon auquel se sentent appartenir nos concitoyens est très nettement la Nation  : (40% contre 7% pour l’Europe). On notera que le sondeur pose la question pour la commune et la région… mais pas le département.De façon logique, le sentiment d’appartenance à la commune est plus fort dans les petites villes que dans les villes moyennes ou grandes agglomération. Mais le sentiment d’appartenance à l’Europe est également faible partout.

Second enseignement, à la question de savoir si l’UE présente un intérêt pour le pays, ouvrier et employés sont loin d’être convaincus (35% d’accord, 35% pas d’accord, le reste sans opinion). Et pour cause. Car lorsque des questions plus concrètes sont posées, le rejet est massif :

  • 82% des ouvriers et employés considères que l’UE agit de façon inefficace face à la crise (76% pour l’ensemble de la population)
  •  62% considère que l’euro est un handicap. Le rejet de l’euro est d’ailleurs en constante progression au cours des sondages (45% de nos concitoyens considère que c’est un handicap contre 23% un atout). Le rejet est massif aussi chez les professions intermédiaires. Seul cadre et profession libérale se prononce nettement pour l’euro.
  • L’ensemble de la population juge d’ailleurs l’effet de l’euro très négatif que ce soit sur les prix, le chômage ou la compétitivité de l’économie (89% et 60% respectivement) et augmentent de 10% si l’on considère la classe ouvrière.
  • depuis 2010, 30 à 40% de nos concitoyens est pour sortir de l’Euro. ce chiffre passe à 50% pour les ouvriers et employés.
  • 67% des français considèrent que depuis Maastricht l’UE va dans la mauvaise direction. Il sont 64% a exprimer qu’ils voteraient non s’ils avaient l’occasion de revoter. Les français condamnent donc sans appel l’UE et l’euro capitaliste. Cette condamnation est encore plus nette dans la classe ouvrière (77%)
  • Quand la question est posée de plus ou moins d’intégration,l’opinion général est à moins d’intégration, exprimant donc une volonté de retour à la souveraineté nationale (60% – 72% pour les ouvriers et employés), volonté en constante augmentation ces dernières années. logiquement près de 60% de nos concitoyens ne souhaitent pas un état européen unique (et sans doute plus si la question n’était pas posée de façon si tordue !) Lire la suite