Bienvenue en France euro-régionalisée !

carte régionales  2015

Les élections du 13 décembre 2015 ont acté un changement de régime ! La France, Une et Indivisible, cède donc la place à une France euro-régionalisée, une France en voie de fédéralisation selon le désir de Bruxelles et pour le plus grand bonheur du TAFTA et des multinationales…

Les français qui ont voté pour les listes en présence aux premier et second tours, ont voté sans savoir de quoi il était question, ignorant la portée réelle des réformes territoriales dites « acte III de la décentralisation » : un bouleversement de l’ordre administratif datant de plus de deux siècles, avec la disparition programmée des communes et des départements, l’abandon par l’Etat de toute politique économique confiée aux régions et métropoles, tout cela aurait pour le moins mérité un référendum comme le fit le Général De Gaulle en 1969…

Pour en arriver à cette situation, les institutions et les esprits ont été bien préparés depuis 1982, avec notamment en 2003 la modification de l’article 1 de la constitution intégrant le caractère « décentralisé » de la République, puis en 2005 la suppression du commissariat au plan.

Certes les conséquences ne seront pas immédiatement manifestes. Mais le processus de démantèlement est bel et bien lancé par la volonté des partis maastrichtiens mais aussi par la complicité des partis « souverainistes ».

Nous avons mené campagne pour dénoncer ces réformes mortifères, de manière non partisane, en appelant au vote blanc aux deux tours, vote blanc qui atteint 1,6% des inscrits au 2ème tour.

Sur le plan strictement électoral il est maintenant indubitable que le parti de MLP ne sera jamais majoritaire: le FN fait peur aux français et fait ainsi le jeu de l’UMPS!

Pourtant la souveraineté populaire, une authentique démocratie, la justice sociale, une identité et une indépendance de la France retrouvées, sont revendiqués par une trés large majorité de français.

Le grand nombre d’abstentions, de nuls, de blancs nous laissent espérer que l’on peut construire une alternative au régime des partis institutionnalisés qui spolient depuis trop longtemps la souveraineté du Peuple.

Un Front Patriotique Démocratique est plus que jamais urgent en perspective des législatives de 2017, lieu du véritable pouvoir populaire. A bon entendeur salut!

Thierry Delbos