Service National vingt ans après : esprit de défense es-tu là ?

Résultat de recherche d'images pour "service militaire en france histoire"

Historique de la conscription :

« Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie »

La conscription est une parenthèse entre deux armées de métier : elle commence officiellement avec la loi Jourdan de 1798 qui institue la conscription (soldat-citoyen) et l’armée nationale ; elle prend fin avec la loi du 28 octobre 1997.

La loi du 28 octobre 1997

Le 22 février 1996, le Président de la République annonce une profonde réforme de la Défense reposant sur trois axes : passage à l’armée de métier, restructuration des industries d’armement et abandon du service militaire obligatoire. Il s’agit de mettre en place une Défense «plus efficace et plus moderne et moins coûteuse». La réforme poursuit un objectif de plus grande efficacité des armées françaises confrontées à un contexte stratégique renouvelé après la chute du Mur de Berlin, ainsi que le Livre blanc sur la défense de 1994 l’a mis en évidence.

Elle suspend le service militaire obligatoire. Celui-ci peut être rétabli à tout moment par la loi « dès lors que les conditions de la défense de la Nation l’exigent ou que les objectifs assignés aux armées le nécessitent » (article L. 112-2 du Code du service national).

Le Service National a été remplacé par la  » Journée d’Appel de Préparation à la Défense » (JAPD)

 Pourquoi la question du retour du Service National ?

Bien que de nos jours  « l’armée de métier » fait consensus,  le rétablissement du service national est proposé par la majorité des candidats à l’élection présidentielle de 2017.

Suite aux attentats qui ont touché notre pays, la France doit faire face à une nouvelle menace : l’islamisme, nouveau totalitarisme du 21ème siècle qui a déclaré la guerre à notre pays selon le Gouvernement.

La société française livrée à la « mondialisation heureuse » et son corollaire le multiculturalisme, prend alors conscience de ses faiblesses :

-Le développement inquiétant du communautarisme ethnique et religieux met à mal la cohésion nationale : comment refaire Nation ?

-L’esprit de défense n’étant  plus inculqué,  le désintérêt sur les questions de défense  entraine une vulnérabilité accrue et une faible résilience du corps social.

-Le format actuel de l’armée (Terre) permet-il de protéger réellement le territoire métropolitain et ultramarin d’attentats, de guérillas urbaines et de déferlantes migratoires?

 Les seules  JAPD ne peuvent répondre à l’affaiblissement de la Nation. Le retour d’un SN, à défaut d’être la solution magique, reste un outil qui permet de:

-éduquer tous les jeunes français à la défense du  pays, pour renforcer la capacité de défense et de résilience du corps social,

-contribuer à la cohésion nationale par le brassage des couches sociales : creuset

-maintenir un lien permanent entre la Nation-armée : l’armée pilier de la République

-renforcer les moyens de l’armée de métier : Réserve Nationale

-susciter des vocations pour la carrière militaire

Mais cela ne peut aller sans la volonté réelle et affichée de reconsidérer la Nation et son rôle social.

Redéfinir la Nation

Communauté humaine  vivant sur un territoire administré par un même Etat, et du fait d’une certaine unité historique, linguistique, religieuse, économique est animée d’un désir de vivre ensemble afin de faire valoir l’héritage indivis reçu des générations précédentes. Héritage qu’elle doit préserver et valoriser pour les générations futures.

On date la naissance du sentiment national français de la bataille de Bouvines en 1214 !

 Un SN adapté aux réalités de notre époque

Contexte :

-la jeunesse n’est plus en mesure de consacrer 12 voire 6 mois de son existence pour faire un SN,

-l’armée n’est plus en capacité (humaine, matérielle, immobilière et budgétaire) d’encadrer les 200 000 appelés du dernier contingent de 1996,

-un coût budgétaire préférable à l’insécurité et le chaos…

Propositions :

Le SN concernerait les jeunes français garçons et filles. Son déroulement serait réparti en 4 étapes:

- « Sensibilisation » au collège, obligatoire pour tous

- « Découverte » au lycée, obligatoire pour tous

-« Initiation » obligatoire pour exercer certaines professions : fonctionnaire, militaire, gendarme, soignant, pompier, cadre de la Réserve Nationale.

- « Réserve Nationale » destiné aux cadres de la Réserve Nationale.

Organisation de chaque niveau :

-Sensibilisation : une journée au collège en classe de 3éme, du rôle des institutions : armées, police, sécurité civile dispensés par 3 représentants ; contrôle  au BEPC

-Découverte : deux journées au lycée ou en unité : matériel des armées de Terre; les armes  leur emploi, leur performances, les équipements, connaissance des risques NBC ; dispensée par des militaires ; contrôle au Bac

-Initiation : à partir de 18 ans un stage opérationnel de 2 mois (en été) en unité, service dans la spécialité choisie : militaire pour la défense, sécurité civile, civique pour la cohésion nationale, culturelle pour coopération étrangère ; à l’issu de ce stage délivrance d’un « brevet de la défense nationale » 

-Réserve Nationale : à partir de 18 ans,  2 mois supplémentaires de spécialisation militaire,

Dans les autres pays ?

http://www.lefigaro.fr/international/2017/07/17/01003-20170717ARTFIG00076-service-militaire-o-en-est-on-en-europe.php

Service militaire obligatoire  (4 à 12 mois) : Suède, Norvège, Finlande, Danemark  Estonie, Lituanie, Chypre , Grèce, Autriche, Suisse

 

Les propositions des candidats à l’élection présidentielles de 2017

https://francais.rt.com/france/35455-service-militaire-service-civique-que-proposent-candidats

 

Données Défense

http://www.cndp.fr/portails-disciplinaires/fileadmin/user_upload/histoire_geo/La_France_et_sa_defense_depuis_la_fin_de_la_Guerre_froide.pdf