Archives mensuelles : mai 2014

Europe : le Traité transatlantique s’invite dans la campagne

Chance de développement pour les uns, abandon pour les autres, le futur traité régissant les échanges et investissements entre les États-Unis et l’Union européenne (TTIP, TAFTA …) fait actuellement à Bruxelles l’objet d’une négociation opaque. Profitant des prochaines élections européennes, ses adversaire entendent bien cependant le faire sortir de l’ombre pour l’infléchir dans un sens moins libéral, ou même en empêcher l’adoption.

Affiche de Greenpeace-Autriche contre le TAFTA

 le 05.05.2014 par Pascal Priestley TV5 MONDE

Affaires…

C’est un secret d’États désormais bien éventé, dont le nom même varie au gré d’acronymes dissonants : TAFTA (Transatlantic Free Trade Area, zone de libre échange transatlantique), TTIP (Transatlantic Trade and investment partnership), ou, si l’on ose dire, en « français » PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement) voire APT (Accord de partenariat transatlantique). Américains et Européens l’élaborent dans la plus grande discrétion possible.

En projet : une vaste zone de libre échange associant États-Unis et Union européenne, un marché commun de 820 millions d’habitants représentant le tiers du commerce mondial. Selon ses partisans bruxellois, il pourrait accroître le PIB de l’Union d’un demi-point, son revenu de 120 milliard d’euros et y développer l’emploi. Corollaire – ou contrepartie – une « harmonisation » des législations et normes régissant le secteur marchand et les investissements des deux côtés de l’Atlantique. Ses adversaires y voient, non sans arguments, une menace de liquidation au nom du libre-échange de valeurs sociales, consommatrices voire philosophiques du vieux continent. Ce sont eux, bien plus que les artisans du Traité, qui l’ont fait sortir de l’ombre : gauche radicale – qui s’efforce d’en faire un thème central des élections européennes -, écologistes mais aussi … extrême droite.  Lire la suite

il faut être gros dans la mondialisation: propagande européiste!

Le géographe Gilles Ardinat, auteur de l’ouvrage La mondialisation en 10 leçons, était l’invité du Cercle Aristote pour démonter un argument de la propagande européiste aussi faux que convenu : il faut être gros dans la mondialisation.


Gilles Ardinat sur la notion de taille en… par webtele-libre