Archives pour la catégorie société

Aymeric Chauprad: l’alliance du mondialisme occidental avec le nihilisme anarchiste

L’appel de Moscou d’Aymeric Chauprade, le 13 juin 2013

Mesdames et Messieurs les députés de la Fédération de Russie,

C’est un grand honneur que de m’exprimer devant vous aujourd’hui, l’honneur d’un Français patriote qui regarde la Russie en alliée historique.

Depuis 1989, l’Amérique tente d’accélérer son projet de domination unipolaire et de l’imposer à tous les peuples de la planète.

Avec un écrasant budget de défense, égal à la somme de tous les autres États, avec une monnaie de référence qui lui donne la main sur l’économie mondiale, avec des réseaux de recrutement des élites mondialisées, avec un pouvoir médiatique et culturel global,l’oligarchie financière américaine mène la guerre aux peuples libres sur le double théâtre de l’information et de la géopolitique. Entraînant avec elle l’Union européenne, elle dessine le visage des « Bons et des méchants », viole nos conversations et données privées, bombarde, envahit ou détruit par la guerre civile et l’embargo les États qui lui résistent.

Mais la guerre géopolitique que cette oligarchie occidentale mène contre la Russie et contre l’indépendance des Européens, se double d’une guerre idéologique. Hier, les révolutions « colorées » en Géorgie et en Ukraine, aujourd’hui, les FEMEN, les « Pussy Riot« , ou le mariage homosexuel en France, ne sont l’expression que d’un seul et même phénomène : l’alliance du mondialisme occidental avec le nihilisme anarchiste, Lire la suite

Le Conseil national de la résistance 70 ans après : l’ancien et le moderne

Alors que le 27 mai approche, jour de la première réunion du Conseil national de la Résistance le 27 mai 1943, rue du Four à Paris, les Clubs « Penser la France » organisaient un « Café hyper-républicain » sur le thème: « Le Conseil National de la Résistance (CNR), 70 ans après : l’ancien et le moderne ».

Avec :

  • Léon Landini, résistant Francs-Tireurs et Partisans – Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI).
  • Georges Gastaud, secrétaire national du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF)
  • Jacques Nikonoff, porte-parole du Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP)
  • Débat animé par Jean-Luc Pujo, Clubs « Penser la France 

Les vidéos de cet évènement exceptionnel sont maintenant disponibles :


1-CNR-Jean-Luc Pujo – Introduction au Café… par M-PEP

 

loi Taubira : les voies de recours possibles

Première voie de recours : la manifestation du 24 mars pour exiger le retrait de cette loi.

Seconde voie de recours : saisir le Conseil Constitutionnel

La loi Taubira n’étant pas encore promulguée, elle consiste, comme à l’accoutumée, en la saisine du Conseil Constitutionnel par 60 députés ou soixante sénateurs, conformément à l’article 61 de la Constitution. Le nombre de députés s’étant opposés à cette loi étant bien supérieur à 60, cette saisine peut être engagée.

Troisième voie  de recours : le référendum d’initiative populaire 

Le troisième alinéa renvoi au premier de l’article 11 (Nouveau) en vigueur conformément à l’article 46-I de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008, prévoyant que le président de la République « peut soumettre à référendum tout projet de loi portant sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation. »

L’initiative prendra la forme d’une proposition de loi soutenue par un cinquième au moins des membres du Parlement, c’est-à-dire (577+348)/5 = 185 parlementaires, et d’au moins un dixième des électeurs inscrits, soit environ 4,5 millions de signatures.

Quatrième voie de recours : la QPC

La loi Taubira étant promulguée, conformément aux articles 6l-1 et 62 de la Constitution, la voie de la Question Prioritaire de Constitutionalité (QPC) peut être envisagée.

Cinquième voie de recours : le Droit International

Elle consiste à démontrer la non-conformité de la loi Taubira avec le Droit International. Par exemple la non-conformité avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) du 10 décembre 1948 à laquelle adhère la France comme tous les Etats membres de l’ONU

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/2013/03/05/rejet-de-la-loi-taubira-mode-demploi/